SOLAR 

aurore
flag G
flag EA
Flag PA
Flag DL

Taches solaires

taches solaires

Cycle solaire 25

  • cycle solaire 25
  • cycle solaire 25

Préparez vous… le cycle 25 va être extraordinaire!!!!!
Le cycle 25 des taches solaires pourrait être l’un des plus forts jamais enregistrés
L’ARRL rapporte qu’un document de recherche a conclu que le cycle solaire 25 sera plus fort que le cycle solaire 24 qui vient de se terminer et probablement plus fort que le cycle solaire 23
La Ligue dit :
Un document de recherche intitulé « Chevauchement des cycles d’activité magnétique et du nombre de taches solaires » : Forecasting Sunspot Cycle 25 Amplitude », par Scott W. McIntosh, directeur adjoint du Centre national de recherche atmosphérique de Boulder, a conclu que le cycle solaire 25 pourrait être parmi les plus forts cycles de taches solaires jamais observés, et sera presque certainement plus fort que le cycle solaire 24 qui vient de se terminer (nombre de taches solaires de 116). Les scientifiques affirment qu’il sera aussi très probablement plus fort que le cycle solaire 23 (nombre de taches solaires de 180). Comme l’explique le résumé :
« Le soleil présente une modulation bien observée du nombre de taches sur son disque sur une période d’environ 11 ans. Depuis l’aube de l’astronomie moderne d’observation, les taches solaires ont présenté un défi à la compréhension – leur variation quasi périodique en nombre, notée pour la première fois il y a 175 ans, stimule l’intérêt de la communauté jusqu’à ce jour. Un grand nombre de techniques sont capables d’expliquer les repères temporels, la forme (géométrique) et l’amplitude des « cycles » des taches solaires ; cependant, la prévision précise de ces caractéristiques à l’avance reste difficile.
« De récentes études fondées sur l’observation ont illustré une relation entre le cycle magnétique du soleil de 22 ans et la production des points de repère et des formes du cycle des taches solaires, mais pas l’amplitude du cycle des taches solaires. En utilisant des transformations de Hilbert (discrètes) sur plus de 270 ans de nombres (mensuels) de taches solaires, nous identifions de manière robuste les événements dits « de fin » qui marquent la fin du cycle précédent de 11 ans des taches solaires, l’amélioration/l’accélération du cycle actuel et la fin des cycles d’activité magnétique de 22 ans. À l’aide de ces données, nous extrayons une relation entre l’espacement temporel des événements de terminaison et l’ampleur des cycles de taches solaires.
« Compte tenu de cette relation et de notre prévision d’un événement terminateur en 2020, nous en déduisons que le cycle des taches solaires 25 pourrait avoir une magnitude rivalisant avec les quelques premiers depuis le début des relevés. Ce résultat contrasterait fortement avec l’estimation du consensus communautaire sur l’ampleur du cycle des taches solaires 25 ».

Conditions de propagation

Conditions en HF et VHF

Reverse-Polarity Sunspot Group Does Not Belong to Cycle 25

Observatory says: 

The Royal Observatory of Belgium's Solar-Terrestrial Centre of Excellence (STCE) has asserted that the reverse-polarity sunspot group 2720 observed in late August belongs to the current solar cycle -- cycle 24 -- and does not represent the start of cycle 25. "Because of its reversed polarity, some websites claimed sunspot group 2720 was possibly one of the first groups of new Solar Cycle 25," the Centre said. "This is simply not true, in view of its very low 8° latitude. The next Solar Cycle 25 sunspot group should have both reversed magnetic polarity and much higher heliographic latitude, typically 20° to 40° from the equator. Only two tiny, short-lived numbered sunspot groups are currently assigned to new Solar Cycle 25, sunspot group 2620 in December 2016 and 2694 in January 2018." STCE said that while both of those small sunspots have been assigned to cycle 25, some uncertainty exists as to just which sunspot cycle they actually belong to. STCE said some additional sunspot groups that belong to cycle 25 were so tiny and short-lived that they were not assigned a sunspot number. "During each solar cycle, about 3% of all active regions have reversed polarity but do not belong to the previous or next solar cycle," the Centre said. "With 2,000 to 3,000 sunspot groups per solar cycle, this means that every solar cycle has a few dozen reverse-polarity sunspots that belong to the ongoing sunspot cycle despite their reverse polarity.    "After examining magnetograms of the sun's surface, well-known Amateur Radio solar observer and propagation authority Carl Luetzelschwab, K9LA, agreed that AR2720 is reversed in polarity from other sunspots in the northern solar hemisphere. What confuses the issue, he said, is its low latitude, as a cycle 25 sunspot area should be at a much higher latitude. The same weekend of sunspot group 2720, a radio blackout lasting about a day took place, affecting the HF amateur bands as well as GPS systems. Solar watcher Tamitha Skov, in her YouTube report, called the G3-level geomagnetic storm "one of the top five storms of the solar cycle."

 A Cycle 25 Storm Launch & Aurora Highlights: Solar Storm Forecast 07-18-2019

activité solaire

Cycle 24 - 25

ISES Solar Cycle

Compte tenu de l’instabilité de l’activité solaire cette année, un maximum dans les prochaines semaines voir mois semblent aujourd’hui improbable. Nous assistons peut-être à ce qui se passe lorsque l'on prédit une amplitude simple et que le Soleil répond par un double pic. Par ailleurs il existerait une similitude entre le cycle solaire 24, actuellement en cours, et le cycle solaire 14, qui a eu un double pic au cours de la première décennie du 20e siècle. Si les deux cycles sont similaires, cela signifierait un pic fin 2013 et un autre en 2015. Personne ne sait avec certitude ce que le soleil va faire. Il semble cependant probable que la fin de l’année 2013 pourrait être beaucoup plus animée que le début… Les prévisions de David Hathaway établissent que le cycle solaire 25 sera pire que prévu. Pour ceux d’entre vous qui suivent les prévisions du cycle solaire de David Hathaway, elles ne sont pas très bonnes pour le cycle solaire 25. Le cycle solaire 25 devrait commencer vers la fin de 2020, rien de dramatique à ce sujet, en dehors du fait que le nombre de tâches solaires devrait être encore plus faible que le cycle solaire 24. En conclusion, le cycle 24 est très semblable au cycle 5 des années 1799 à 1810. Le cycle 25 qui est annoncé sera plus faible et sera inédit depuis plus de 200 ans.

Evolution du cycle solaire 

Sunspot Cycle 24

Nouvelle prévision de la NASA (Hathaway). Celle-ci, prévoit un cycle 24 beaucoup moins intense que dans ses prévisions antérieures. Il étire encore ainsi la courbe de décroissance du cycle 23. Les nouvelles prévisions ajustent ainsi le creux de la vague en avril 2010 et la prochaine crête en octobre 2013.
Même si ce 24ème cycle s'annonce calme, le soleil peut connaître de brusques éruptions. A savoir que la grande tempête géomagnétique de 1859, est survenue pendant un cycle solaire équivalent à celui prévu pour 2013. Soyons donc encore un peu patients !!!!!! 
Tous les 11 ans du cycle solaire, le champ magnétique du soleil s'inverse complètement. Le phénomène s'est produit fin décembre 2013.Le pôle nord de l’astre est ainsi devenu le pôle sud, et vice-versa. Ce phénomène est très important rapporte Tony Philipps de la NASA. Ce changement peut s’accompagner d’une météo spatiale orageuse (sans pour autant influencer notre planète) et avoir une incidence sur l’ensemble de l’héliosphère. Sur terre, il est possible d’observer des aurores boréales aux pôles de la terre suite à ces phénomènes. 

Progression du cycle solaire : Cliquez ICI

Indice Kp

Indice Kp

L'indice Kp est un indicateur global de l'activité des orages géomagnétiques sur une échelle de 0 à 9. Les orages magnétiques sont des perturbations du champ électrique de la Terre causés par des éruptions solaires qui expulsent d'énormes quantités de matière chargée électriquement qui se dirigent vers notre planète. Les aurores boréales et australes sont des conséquences visibles de ce phénomène.

 Cliquer sur l'image ci-contre pour l'actualiser.

Perturbations solaires début Avril 2017

Après plusieurs mois de tranquillité avec une activité solaire plus que négligeable, le soleil s’est soudainement réveillé avec comme conséquence de nombreuses éruptions de très haute intensité. Les 1 et 2 avril 2017 la nouvelle tâche solaire AR2644 a émis une série d’explosions provoquant un éclat du type M4-class (flux de rayons X >= 1.00e-5 W/m^2) comme résultat différentes pannes d’électricité et de « Blackout » (radio ondes courtes) dans différentes régions de notre planète. Ces puissantes explosions ont également envoyé d’importantes sources d’énergie radioélectrique vers la terre. Comme la tâche solaire montre très peu de signes d’apaisement, ces phénomènes pourraient encore se prolonger pendant plusieurs jours. Sur la photo ci-contre (image de l’observatoire solaire de la NASA) l’éclair lumineux de l’explosion du rayonnement UV d’une force extrême.

Activité solaire

Malgré les 150 millions de kilomètres qui nous séparent, le soleil perturbe les communications radio. Des taches visibles sur les photos satellites apparaissent lorsque le soleil subit de fortes perturbations au niveau du champ magnétique. L'activité solaire est proportionnelle au nombre de taches visibles à sa surface. Cette activité se représente en moyenne tous les 11 ans, celle-ci commence par un nombre de taches très limité et sont même dans certains cas inexistants. Ces taches solaires, sont plus sombres que le reste de l'astre parce qu'elles dégagent moins de chaleur et sont de ce fait des indicateurs de champs magnétiques intenses. Avec un maximum de taches solaires, il y a augmentation des éruptions solaires et des émissions de particules et de rayonnements électromagnétiques. Celles-ci peuvent dans certains cas perturber les systèmes radio et même, dans des cas extrêmes, provoquer des surcharges et des pannes dans les réseaux électriques et endommager les satellites. Lors de fortes éruptions les particules transmises vers la terre nous arrivent en général trois à quatre jours plus tard.

Monitor N3KL

Solar X-rays: Status Geomagnetic field: Status

moniteur du flux rayons X

Le moniteur ci-dessus vous indique les conditions en temps réel du flux de rayons X solaire ainsi que celles du champ géomagnétique. En temps normal vous trouverez ce moniteur comme représenté ci-contre.

Solar Activity Monitor 

Rayons X solaire :
Normal : Le flux de rayons X solaire est calme (< 1.00e-6 W/m^2)
Active : Le flux de rayons X solaire est actif (>= 1.00e-6 W/m^2)
M Class Flare : Un éclat de classe M s'est produit (flux de rayons X >= 1.00e-5 W/m^2)
X Class Flare : Un éclat de classe X s'est produit (flux de rayons X >= 1.00e-4 W/m^2)
Mega Flare : Un événenement en rayons X sans précédent s'est produit (flux de rayons X >= 1.00e-3 W/m^2)
Champ Géomagnétique :
Quiet : Le champ géomagnétique est calme (Kp < 4)
Unsettled : Champ géomagnétique a été instable (Kp = 4)
Storm : 1 tempête géomagnétique s'est produite (Kp > 4)

Prédictions VOACAP (3 - 30 MHz)

Prédictions VOACAP

De quoi établir une estimation des liaisons en HF Cliquez sur l'image pour démarrer Carte de propagation en ligne, catégorie professionnelle des prédictions des zones de propagation en HF (de 3-30 MHz)VOACAP est un logiciel entièrement gratuit (aucune installation requise) permettant de visualiser les prédictions de propagation.VOACAP en ligne est extrêmement simple d'utilisation: Il suffit d'entrer vos coordonnées géographiques (Latitude et Longitude)Vous trouverez également un guide rapide et complet en anglais en cliquant : ICI  

Indice de propagation

moniteur du flux rayons X
La propagation des ondes HF (hautes fréquences: 2.5-30 MHz) est encore de nos jours, la source de bien des interrogations de la part des radio amateurs.Le plaisir de communiquer entre nous sur ces fréquences radio est le fruit de plusieurs phénomènes planétaires et inter planétaires, magnétiques et atmosphériques!
Plusieurs facteurs vont affecter la propagation HF: la trajectoire empruntée par le signal, la fréquence, l'activité solaire et le temps. De tous ces facteurs, seuls la fréquence et le temps sont ceux avec lesquels nous pouvons interagir.
Pour ce qui est de la trajectoire empruntée par le signal HF, mentionnons que les trajectoires situées majoritairement au dessus de l'eau ont l'avantage d'être moins atténuées en force de signal qu'une trajectoire située au-dessus du continent. Toutefois, lorsque la trajectoire emprunte une route polaire, il y a aussi la possibilité qu'il y ait une absorbtion du signal, selon la saison et le degré d'activité des aurores boréales. (En VHF, c'est le contraire !)
Enfin, la propagation Nord - Sud est à son meilleur aux équinoxes (printemps et automne)... car à ce moment-là la ligne de pénombre suit les lignes de longitudes.
Généralement, les bandes HF inférieures (de 2.5 à 10 MHz) sont à leurs meilleures à partir du coucher du soleil, durant la nuit et jusqu'après le lever du soleil. Les bandes HF supérieures (de 14 à 28 MHz) ont tendance à ouvrir au lever du soleil, demeurent ouvertes durant le jour et se referment après le coucher du soleil. Bien sûr, ces ouvertures et fermetures sont aussi dépendantes du degré d'activité solaire, de la fréquence et de la saison.L'écoute des ondes et des balises HF est toujours utile car si l'on entend une de ces balise, la bande est ouverte dans cette direction! 
Le flux solaire est une indication de l'activité solaire qui affecte la Terre. Plus précisément, on pointe une antenne vers le soleil et on prend une mesure du "bruit" que l'on reçoit (le flux solaire) à la fréquence de 2800 MHz.
Les valeurs de flux solaire varient habituellement entre 50 et 300. Une valeur élevée de flux solaire (typiquement plus élevée que 150) indique que les couches atmosphériques seront abondamment ionisées ce qui permettra de supporter les communications HF à des fréquences plus élevées qu'à la normale. À l'opposé une valeur basse se répercute sur les fréquences HF et indique que l'on peut ne peut espérer des contacts HF à longue distance (DX) que sur les basses fréquences. Toutefois, il faut observer des valeurs élevées de flux solaires durant plus de 2 ou 3 jours consécutifs avant de constater une amélioration des conditions de propagation HF. Cliquez ici
Solar X-rays:

Geomagnetic Field:
Status
Status
 
From n3kl.org

Activité solaire courante

Activité solaire

(Cliquez sur l'image)

Carte des derniers QSO

Propagation
(Cliquez sur l'image)
Accueil
Photos
chat on4kst
   Ctrl + F5 pour actualiser
DXMaps
QSL EA0JC
Unidad de Registro Sismico
Registro Sismico
Socio URE
QSL EG9VRC

Güimar (Tenerife)

Güimar monument R.A

Monument construit sur le "Paseo Maritimo" à Güimar sur l'Île de Tenerife en l'honneur des Radioamateurs. Celui-ci à été inauguré le 20 septembre 1974. Bien que quelque peu modifié il est toujours érigé au même endroit.

Así era el Monumento al Radioafición tal como se inauguró en 1974. Posteriormente fue remodelado en 2014 y rehabilitado, tal como se ve en una de las fotos que muestro.   EA8AK

Coucher de soleil sur El Hierro

Hy-gain 14AVQ

L'antenne Hy-Gain 14AVQ en avant plan

PLC non merci !!!

PLC informatique

Coucher de soleil sur La Gomera

Dipôle 20 mètres

La 14AVQ et le dipôle 20m

Visiteurs

free counters

Depuis le 9 octobre 2009

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.